jeudi 4 novembre 2010

Le voleur d'enfants

Depuis que je l'ai vu sur le blog de son illustrateur, "Le voleur d'enfants" de Mickaël ESCOFFIER et illustré par Clément LEFEVRE, je suis intriguée. Alors après "Le pitou" du même duo, le voici dans notre bibliothèque. Et ce livre est un coup de coeur pour nos chères petites têtes.

© Mickaël ESCOFFIER et Clément LEFEVRE/ Chocolat jeunesse

Le voleur d'enfants a "de longues dents pointues, comme des couteaux". Il part la nuit dérober dans les maisons les enfants endormis. Il se confond aux ombres du soir, il a une hotte mais pas pour offrir des cadeaux mais bien pour transporter les enfants. Des garçons et des filles...
et le lendemain l'ogre a faim...
L'histoire est belle, décalée et offre ce mystérieux dans la peur, le cauchemar et l'espoir. J'aime beaucoup ce personnage. "On ne sait pas d'où il vient. Qui il est, encore moins. Mais on imagine le pire." La transmission et le passage sont aussi présents comme une continuité, une belle vision. Quel dommage que Mickaël ESCOFFIER ne nous ai pas offert encore plus de pages, j'aurais aimé le suivre dans un ou deux périples supplémentaires et profiter de ces lignes comme une comptine...

© Mickaël ESCOFFIER et Clément LEFEVRE/ Chocolat jeunesse

Les illustrations de Clément LEFEVRE sont toujours une merveille. Des harmonies de couleurs forment une atmosphère étrange et frissonnante. Des détails sont de vrais cauchemars: des couteaux aiguisés, des dents pointues, des oiseaux de mauvaises augures, des cages à cadenas... © Mickaël ESCOFFIER et Clément LEFEVRE/ Chocolat jeunesse

Ses personnages sont à chaque fois très fouillés en imaginaire faune/flore et humain : le voleur est superbe avec ce masque/arbre sur les yeux, ses plumes/duvet en guise de cheveux. J'aime aussi les pages où les animaux sont dans le mouvement et le cri. Et j'ai l'impression de voir le pitou sur un rebords de fenêtre...

Et plus tard un accompagnement pédagogique autour du livre sera proposé sur le site des éditions Chocolat.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire