lundi 29 décembre 2014

Le bestiaire de l'Olympe

© Anne JONAS et Nancy PENA/ Milan jeunesse

Nous tournicotons autour des mythes grecs, encore. Avec ce livre-ci, l'angle se fait grâce aux bêtes. "Le bestiaire de l'Olympe" d'Anne JONAS et illustré par Nancy PENA ne fait pas la part belle qu'aux créatures fantastiques. L'auteur nous présente aussi une faune connue mais derrière le cerf, le coucou, la belette, la chèvre, ce sont des merveilles que nous découvrons. "Les dieux de l'Olympe aiment utiliser leurs pouvoirs pour rappeler aux hommes leur suprématie. Pour les punir ou les sauver. Ils n'hésitent pas à les transformer en animaux, en plantes, en planètes ou en monstres."

© Anne JONAS et Nancy PENA/ Milan jeunesse

Sur une trentaine de chapitres, nous découvrons des détails de l'histoire mythologique souvent laissés en suspend dans les vulgarisations sur le sujet.
Il y a bien-sûr les multiples transformations de Zeus, ce dieu tout puissant et volage, pour séduire les déesses, les nymphes ou les femmes, tour à tour taureau ou caille par exemple.
Ce sont aussi les victimes de l'orgueil des dieux, une araignée trop experte en tissage pour Athéna, un âne qui ne sait pas écouter la belle musique pour Apollon, une belette ou un coq qui non pas satisfait la demande.
Il y a les autres, la chèvre nourricière, l'aigle dévoreur de Prométhée ou la perdrix (neveu de Dédale).
Et bien-sûr les plus connues, les créatures incroyables, nées souvent des amoures particulières ou de la jalousie des dieux: le premier centaure, le Minotaure, Protée, le Lion de Némée, Thyphon...

© Anne JONAS et Nancy PENA/ Milan jeunesse

En plus de découvrir des pans de la mythologie grecque, souvent mis à l'écart par rapport aux duels mythiques et mises à mort, ce sont aussi des anecdotes sur la faune autour de nous qui apparait, comme des contes des origines: pourquoi la belette semble enfanter par la bouche (quand elle ne porte que ses petits à la manière d'un félin), pourquoi le coq se lève tôt, pourquoi la perdrix ne vole pas haut etc...

© Anne JONAS et Nancy PENA/ Milan jeunesse

Les illustrations de Nancy PENA offre un beau compromis avec de belles planches colorées et des arabesques entourant le texte. Les choix des couleurs rappellent l'aube ou le crépuscule, le moment où les dieux s'immiscent sur Terre peut-être le plus souvent. Les animaux et les éléments végétaux sont superbes, les humains drapés n'apparaissant que comme des détails. Les fonds sont aussi très importants et décoratifs.
Magnifique livre!


Aucun commentaire:

Publier un commentaire