mardi 2 octobre 2012

Frankenstein

*source de l'illustration de Lynd WARD

"Le deuxième dessin paraissait être une illustration, tirée d'une histoire. Il représentait un homme allongé sur le sol, autour d'une mare. [...] L'artiste avait représenté le personnage depuis un point de vue légèrement surélevé, si bien que son visage n'apparaissait pas nettement. Cependant, son reflet se voyait dans l'eau, et il paraissait fasciné, comme s'il le voyait pour la première fois. Tout comme l'homme de la gravure, Joseph examina le reflet; et c'est là que le visage qui se reflétait à l'envers dans la mare d'encre lui rendit son regard, les yeux écarquillés d'horreur.
[...]
- Mais qui est-ce? Est-ce que ça vient d'une histoire?
- Frankenstein.
- Frankenstein? répéta Joseph, incrédule, en se retournant vers le dessin. C'est Frankenstein? demanda-t-il, les sourcils froncés.
- C'est la créature de Frankenstein. Frankenstein était le nom du docteur qui l'avait créée.
Joseph regarda le visage du dessin avec encore plus d'attention. Il ne ressemblait à aucun des Frankenstein qu'il avait vus jusque-là. Pas de cicatrices ou de boulons, pas de posture bizarre, rappelant un robot, pas de visage fou, de sous-homme, difforme.
- On dirait un homme normal.
[...]
- Comme la plupart des monstres."
(extrait de "L'homme qui court" de Michael Gerard BAUER dont je parle là)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire