dimanche 10 mai 2015

Un paradis pour Petit Ours

J'aime suivre les collaborations de l'illustrateur Wolf ERLBRUCH, il s'agit souvent de livres pour enfants avec des thèmes d'adultes. J'aime, j'aime. J'aime ne pas prendre les petits lecteurs, auditeurs, pour des petits naïfs.

© Dolf VERROEN et Wolf ERLBRUCH/ Milan jeunesse

"Un paradis pour Petit Ours" de Dolf VERROEN et illustré par Wolf ERLBRUCH est un court album. Papi Ours vient de mourir, Petit Ours est inconsolable. Maman Ourse a beau lui dire qu'il était vieux et fatigué, qu'il sera mieux au paradis, rien n'y fait. Et puis le monde ici bas est moche, gris, sans attrait, il veut retrouver son grand-père et aller dans ce paradis si fabuleux.
Petit Ours part ainsi à la recherche du paradis. Très pragmatique, il va demander aux prédateurs de le manger. Mais ce n'est pas si simple. Le crocodile ne veut pas déguster ses pattes, le serpent a trop froid pour penser à manger, la girafe ne veut pas croquer d'ours et, comble du comble, le tigre a déjà mangé.

© Dolf VERROEN et Wolf ERLBRUCH/ Milan jeunesse
 
Quelle poisse! Même d'en haut la terre est moche, le ciel et ses constellations sont d'ici bien fades. Petit Ours cherche encore... et il va trouver son paradis.

© Dolf VERROEN et Wolf ERLBRUCH/ Milan jeunesse

Cet album parle du deuil, de cette tristesse qui atteint tout. Il parle de cette solitude qu'il faut dépasser et reconsidérer la beauté du moment. C'est doux, chaleureux malgré le thème. L'auteur se place bien dans la peau d'un enfant. Les illustrations sont toujours aussi intemporelles, des collages, peu de décors et pourtant le propos est tenu et l'essentiel est dit.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire