mardi 19 mai 2015

Inventaire illustré des arbres

Je ne reviendrais pas ici sur cette collection, j'ADOORE ces inventaires illustrés proposés par ce duo. Et puis il s'agit de la version souple avec stickers, moins cher...

© Virginie ALADJIDI et Emmanuelle TCHOUKRIEL/ Albin Michel Jeunesse

L'"Inventaire illustré des arbres" de Virginie ALADJIDI et illustré par Emmanuelle TCHOUKRIEL propose un panel d'arbres avec comme clef de détermination la feuille.

Les auteures présentent les feuillus aux feuilles limbées aux bords lisses pour commencer. Le fait de choisir aussi de mettre en avant des arbres exotiques en premier est enthousiasmant: eucalyptus, frangipanier, jaquier. Puis olivier ou oranger. Suivent les arbres aux feuilles dentelées comme le houx, le bouleau, le châtaigner.

© Virginie ALADJIDI et Emmanuelle TCHOUKRIEL/ Albin Michel Jeunesse

Les conifères présentent leurs aiguilles, mélèzes, pins puis quelques palmiers finissent de nous faire un tour du monde.

Au fil des pages, le vocabulaire s'inscrit de plus en plus en tête. Le lecteur découvre des feuilles accrochées aux branches sans pétiole, des racines aériennes, des troncs tortueux, se développant en spirale, des fruits impressionnants.

© Virginie ALADJIDI et Emmanuelle TCHOUKRIEL/ Albin Michel Jeunesse

D'ailleurs une grande page est réservée à mon arbre fruitier préféré, le durian. Ce fruit énorme qui a maturité développe une odeur nauséabonde mais propose un aliment très riche. Une particularité de ces inventaires est aussi de présenter la faune autour des végétaux. Ici les éléphants sont présents, les premiers à choisir les meilleurs fruits, me faisant penser aux prunes africaines marula qui tombent et fermentent et laissent les pachydermes saouls. Sont-ils "ivres" de durian? La présence des chauves-souris qui aident à la germination des fruits est un marqueur écologique.

© Virginie ALADJIDI et Emmanuelle TCHOUKRIEL/ Albin Michel Jeunesse

Les arbres deviennent aussi des éléments plus concrets: source d'un bois utilisé pour les meubles, fruits comestibles pour l'homme ou les animaux mais aussi vitalité débordante ou même "méchants arbres" avec une sorte de figuier qui envahit un tronc et le fait mourir.
Le séquoia impressionne par sa taille, l'eucalyptus par sa croissance.
Encore et comme toujours, le livre offre une découverte très visuelle et anecdotique des éléments présentés.

1 commentaire:

  1. C'est un beau support d'apprentissage. Je vais essayer de le feuilleter lors d'un passage en librairie.

    RépondreSupprimer