lundi 3 mars 2014

Toto l'ornithorynque et le lion marsupial

Le lutin a farfouillé dans les livres en présentoir de la bibliothèque. Il est revenu avec une bande-dessinée juste pour sa couverture, juste pour avoir le modèle et le redessiner. Nous l'avons lu ne sachant pas si l'histoire se suivait d'un volume à l'autre: "Toto l'ornithorynque et le lion marsupial" d'Eric OMONT et illustré par Yoann (CHIVARD) est le tome 7 de la série.

© Eric OMONT et Yoann/ Delcourt

Les amis, Toto, Chichi l'échidné, Wawa le koala, Riri la chauve-souris renard volant et Fafa l'écureuil volant, se sont réveillés ce matin et Toto ne les a pas attendu pour manger tout le petit-déjeuner. Mais la journée annonce pire. Les Dingos viennent les attaquer. Mais la bande d'amis sait les recevoir. Les méchants vont alors chercher plus méchant qu'eux. Et le lion marsupial fait office de favori.
Comment faire face à un grand méchant. Toto veut prendre soin de ses amis et trouvera sûrement la solution.
© Eric OMONT et Yoann/ Delcourt

C'est une petite histoire plaisante et le jeune lectorat y trouvera son compte. En plus de se familiariser avec la faune australienne, le rythme est soutenu et les exclamations très présentes.

© Eric OMONT et Yoann/ Delcourt

Mais ce qui plaira aussi aux grands ce sont les illustrations magnifiques de Yoann. Dans ce tome, il joue en clair-obscur et le pastel gras fait des merveilles (même si les photo ne montrent pas cet aspect-là mais bien des détails des attitudes animalières et la férocité du méchant). C'est sombre, très coloré et magnifiquement effrayant.
J'ai encore plus aimé ce tour dans le mondes des rêves aborigènes. Le style est préservé et nous emmène loin.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire