mercredi 12 mars 2014

T'étais qui, toi? Sitting Bull

C'est avec beaucoup de plaisir que je lis les multiples propositions de cette collection "T'étais qui, toi?" dirigé par Vincent CUVELLIER dont je vous parlais là.

© Claude CARRE et Ronan BADEL/ Actes sud junior

"Sitting Bull" de Claude CARRE et illustré par Ronan BADEL est ainsi une toute petite biographie de ce chef indien siou.
Il est attrapé par des hommes de la police indienne et ne veut pas se rendre. Son peuple, enfin ceux qui ne sont pas passé à l'ennemi, est avec lui, il combattra pour lui, le chef le sait mais quand il meurt sous les balles, c'est le dernier des remparts de la noblesse indienne qui tombe.
Mais Sitting Bull, "le bison qui s'assoit avant de se rouler dans la poussière" n'a pas toujours été un chef. Et c'est cette humanité que Claude CARRE met en avant. De l'enfant lent, au chasseur, au sage chef fédérateur jusqu'au voyant guérisseur et à l'homme épris de victoire acerbé par la violence des blancs.
Enfant, il suit le nomadisme de la communauté mais il doit devenir bon chasseur et guerrier courageux. "Pour les Indiens des Plaines, ce n'est pas le profit des batailles qui importe, ce n'est pas le plaisir de tuer un adversaire qui prime; non, ce qui prime, c'est d'être capable de le défier et de prouver sa valeur!" Et le jeune adolescent va montrer son courage. Il devient même chef des chefs et continue d'explorer les nouveaux territoires et de régler les conflits inter-clans.
Il se retrouve rattrapé par l'histoire des colons blancs venus aux Etats-Unis. Le Nord et le Sud règlent leur conflit et les habitants partent plus volontiers vers l'ouest, vers le territoire des Indiens. Les chercheurs d'or doivent être protégés ainsi que les chargements nécessaires à cette ruée vers l'ouest. Une guerre s'enclenche. Des clans signent des traités de paix et perdent leur âme (et leur terre), d'autres, menés par Sitting Bull, persévèrent. Puis un répit, des traités, des lieux préservés et un certain Custer, boucher, assassin, qui va exacerber les tensions.
 Les batailles sont expliquées, dont la victoire de Little Big Horn par les Indiens qui effraie tant les blancs. Mais aussi les tensions, les manigances, les massacres en règle.
Cette petite biographie montre un des symboles du peuple indien: entre coutumes, guerres, alliances, politique des blancs et aussi burlesque de la situation avec un Buffalo Bill, ancien chasseur de bison, prenant Sitting Bull comme participant d'un show ridicule. Et le tout avec énormément d'humour!

t
© Claude CARRE et Ronan BADEL/ Actes sud junior

Nous retrouvons les illustrations rondes de Ronan BADEL que j'aime particulièrement dans l'univers du petit masculin. Et non, le livre n'est pas réservé aux garçons: j'adorais les indiens étant petite et je jouais aux cowboys et aux indiens, sans les cowboys.
La bichromie continue de marquer la collection. Ici le orange domine.On aime!


Aucun commentaire:

Publier un commentaire