mercredi 26 février 2014

Les chevaliers de la Table Ronde

Je n'avais encore jamais lu d'adaptation de la légende des chevaliers de la Table Ronde (même les écrits originaux d'ailleurs). Le parti-pris des "Chevaliers de la Table Ronde" d'Anne JONAS et illustré par Vincent DUTRAIT est de suivre deux personnages.

© Anne JONAS et Vincent DUTRAIT/ Milan Jeunesse
Merlin l'enchanteur nait presque comme une bête humaine, poilue et dés la naissance possesseur de dons fabuleux. Il grandit en aidant un royaume, confisque un enfant et met sur le trône un Arthur capable de sortir Excalibur l'épée de son fourreau de pierre. Puis il introduit une nouvelle forme de chevalerie, de fidélité au Roi mais aussi de quêtes dignes en créant la Table Ronde. Mais cet être plein de mystères laisse le Roi Arthur et ses chevaliers pour succomber à son amour pour la Dame du Lac, Vivianne.

© Anne JONAS et Vincent DUTRAIT/ Milan Jeunesse

Apparait à la cour un jeune homme, Perceval. Il veut être chevalier mais loin d'attendre le consentement du roi, il suit son éthique. Par ses péripéties, il montre à quel point il ferait un chevalier de la Table Ronde pertinent.

© Anne JONAS et Vincent DUTRAIT/ Milan Jeunesse

Au fil des pages, ce sont bien deux personnages emblématiques qui apportent de la tenue au récit. Les thèmes chers à cette légende apparaissent: la chevalerie et ses principes, les rapports de classes, les duels, les tournois et le mystère de la magie et de la sorcellerie.
Quelques amoures sont vite présentées mais plus encore le réel intérêt semble ces objets magiques, comme la coupe du Saint Graal.
Et cette table si mythique prend de la dimension. Elle n'est pas un immense rectangle où chacun est assis de manière très précise et selon sa classe. "Elle pourrait, selon les circonstances, accueillir douze, cinquante ou même cent cinquante chevaliers, pourvu qu'ils comptent parmi les plus braves. Un seul siège, placé à la droite du roi, resterait vide tant que ne se serait pas fait connaitre le meilleur chevalier du royaume. Si un autre que lui usurpait cette place, il serait aussitôt englouti par la terre et ne reverrait jamais le jour."

© Anne JONAS et Vincent DUTRAIT/ Milan Jeunesse

Vincent DUTRAIT apporte des illustrations classiques où les hommes peuvent montrer leur férocité. Les atours des chevaliers ainsi que les brumes et poussières sont magnifiques.

C'est ainsi une belle première ouverture sur cette légende comme on pouvait s'y attendre des éditions Milan jeunesse.

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire