mardi 4 décembre 2012

Hanouka, Fêtes des lumières

Samedi prochain sera le premier jour de la fête des lumières juives. Pendant 8 jours, des bougies seront allumées le soir sur la menorha... 8 soirs pour se rappeler la résistance juive à l'assimilation hellénique.

© Michael J.ROSEN et Robert SABUDA/ Seuil jeunesse

"Hanouka, Fête des lumières" de Michael J.ROSEN et pop-upé par Robert SABUDA propose une double page de lecture chaque soir de l'allumage des bougies.

Cet ouvrage est déstabilisant. Bien-sûr le découpage pop up de Robert SABUDA est toujours magnifique. Le texte est beau aussi. Mais il n'a pas apporté la chaleur que j'imaginais pour la fête. En fait, le propos n'est pas tant de nous émerveiller des lumières mais de faire acte de mémoire. Ici à chaque page, c'est l'histoire juive qui se délie, un pas de résistance après l'autre.

© Michael J.ROSEN et Robert SABUDA/ Seuil jeunesse

Le livre est fait de papier découpé blanc, où seules les paysages et architectures sont représentées (à part des chameaux et des dauphins). Pas de personnes, pas de couleurs, juste la ménorha spécifique à cette fête, la hanoukia, présente à une fenêtre ou sous une tente. Le fond est l'obscurité ou plutôt le coucher de soleil, le juste moment pour allumer les bougies, l'une après l'autre, en plus de cette 9ième, la chamache (le serviteur), permettant d'allumer les autres.
Entre les lignes, le miracle de ce peu d'huile servant à éclairer et purifier le temple de Jérusalem, qui se consumera en 8 jours au lieu d'1. Mais aussi et surtout une histoire du peuple juif. A chaque page, un nouveau lieu mettant en avant le nomadisme de ce peuple, ses persécutions, la recherche d'un lieu où vivre paisiblement. Puis la terre promise et ses richesses, les festivités avec les enfants et le partage des lumières.

© Michael J.ROSEN et Robert SABUDA/ Seuil jeunesse

Je vous invite à lire l'interview de l'auteur ici (en anglais). Il explique son parti-pris, ce n'est pas tant un livre pour enfant avec ces images joyeuses et insouciantes, qu'un partage intergénérationnel pour comprendre une culture, une foi et savoir qu'elle a résisté. Ce livre, fragile, semble être fait pour qu'un adulte ouvre ses pages, ainsi il perpétue cette culture de l'oralité et offre là des portes ouvertes sur des lumières, allumées pour tous, juifs et non juifs, mais aussi sur toute un peuple... à l'adulte de proposer le reste.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire