vendredi 12 février 2010

Scritch scratch dip clapote

« Scritch scratch dip clapote ! » de Kitty CROWTHER revient périodiquement comme livre du soir. Avec quel plaisir pour moi. Je ne peux que confirmer, encore et encore, mon admiration pour cette auteure/illustratrice.
En fait, ce fut le premier en ma possession, celui qui m’a emmené dans l’univers de cette femme.

Jérôme est une petite grenouille que l’on retrouve à l’heure du coucher. Les rituels se suivent : un passage dans la salle de bain, une lecture de papa, un câlin avec maman et puis cette solitude de l’enfant (enfin la grenouille) dans le noir juste avant le sommeil.
Cette peur du noir est amplifiée par les bruits de la nuit et tous les monstres ou méchants qui peuvent hanter les rêves de grenouillet Jérôme.

J’adore ce petit livre abimé par les lectures nombreuses (et dire que le lutin n’a que 3 ans !). L’atmosphère de cette maison les pieds dans l’eau, les tableaux botaniques et entomologiques sur les murs, les murs sombres et les tissus de pyjamas.
Mais surtout cette petite histoire, si douce, offrant à l’enfant une vraie mise en image de ce moment juste après la lecture du soir, ce moment de solitude (même si les parents sont dans la pièce d’â côté), cette envie irrépressible de dormir entre maman et papa, à l’abri des sensations inconnues de la nuit. J’aime particulièrement aussi cet agacement du père, avant de trouver une solution pour dormir et aussi apprendre à son enfant à prendre confiance en lui, à affronter aussi l’inconnu… pour leur plus grand plaisir !
Cela aussi permet de reprendre les monstres des cauchemars : monstre d’eau douce avec toute l’imagination possible ou encore squelette des marais. Ce squelette, juste amas d’os, qui fait si peur. Autant vous dire que notre petit d’homme connait de nombreux passages presque par cœur.
La sensibilité de Kitty CROWTHER est toujours présente, le sujet même conventionnel, offre une lecture différente, presque sensitive et ses crayonnés, marques de fabriques, me font à chaque fois rêver.

N’hésitez pas à vous avancer dans son univers, fabuleux et jamais mièvre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire