mercredi 9 juillet 2014

L'Oizochat

J'aime le travail de Rémi COURGEON. "L'Oizochat", son dernier album, n'est pas forcément mon préféré mais il correspond tout à fait à celui qui permet de rentrer dans son univers.

© Rémi COURGEON/ Mango jeunesse

Il est tombé un jour dans cette forêt de Cécédille, du ciel. Oui l'Oizochat est comme un oiseau ou presque. En fait, les habitants de la forêt ne savent pas qui il est, l'étrange animal ne parle pas leur langue. Des ailes, dont une blessée, comme les volatiles mais un minois de chat. Que faire de lui? Qui va le considérer comme de sa communauté? Les habitants demandent l'aide du sage grand-duc mais rien n'y fait, il sera juste toléré et pour faire parti du groupe, exploité et nourri de ce qui reste. Il chante pourtant de manière si envoutante mais les habitants trouvent plus judicieux de ne pas tenter le comprendre.
L'Oizochat n'est pas heureux. Il tente de fuir. Mais un jour, une vache devient son amie. Elle parle sa langue, elle le réconforte. L'amitié est belle et redonne du baume au cœur de l'Oizochat, qui a enfin pu dire son nom. Mais un jour la vache est partie. L'Oizochat est à nouveau seul.

"Épuisé par l'effort, il se posa en catastrophe aux pieds d'une belle grosse vache. LOizochat jura dans sa langue:
- Kratchoup! Kokoï! Novik katapo!
- Kiritcho mataki? Tchoup grotzi moï! lui répondit la vache.
Elle parlait oizochat avec un charmant accent italien."
© Rémi COURGEON/ Mango jeunesse

L'album parle de l'étranger, de cet autre qui ne nous ressemble pas tout à fait, avec du poil ou des plumes, volant ou terrien. Même s'il tente de communiquer, le plus facile est de ne pas faire d'effort.
Il y a bien la vache mais elle connaissait la langue.
L'isolement, l'amitié ou l'amour dépendrait de cette connaissance ou de cette sensibilité à la différence. Non?! Oui?! L'espoir est là, un premier plus accessible aux jeunes lecteurs donne un happy end, le second nous propose de nous mettre dans la peau plumée d'un petit corbillot curieux, attentif.

© Rémi COURGEON/ Mango jeunesse

Rémi COURGEON peut traiter d'un thème souvent abordé par d'autres mais vous êtes sûr que ce ne sera jamais pareil. C'est sensible, plein de sagesse et ouvert à une lecture plus réfléchie, pour les plus grands.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire