dimanche 6 juillet 2014

Les bêtes qui crachent, qui collent, qui croquent à la mer

"Dame nature" augmente ses propositions toujours avec énormément de plaisir. Je ne vous parlerais pas des nouvelles sorties (fossiles, biscornues, géologiques) mais d'une ancienne à relire ou à emmener avec vous pendant les vacances à la mer. Vous pouvez y aller les yeux fermer... enfin pas trop avec ces bestioles là, elles sont...

© Jean-Batiste de PANAFIEU, Amandine LABARRE, Benoît PERROUD et Lucie RIOLAND/ Gulfstream

"Les bêtes qui crachent, qui collent, qui croquent à la mer" de Jean-Batiste de PANAFIEU, illustré par Amandine LABARRE, Benoît PERROUD et Lucie RIOLAND est une étude zoologique pleine d'humour. L'auteur, dans cette collection, propose de mettre en avant une caractéristique sensorielle et amusante de quelques bestioles triées sur le volet.
Une double page présente l'animal avec quelques indications scientifiques puis nous révèlent son intérêt à mettre en avant sa spécificité, l'utilisation que nous pouvons en faire (avec humour) et des anecdotes à même d'ancrer les choses. Il va sans dire que le nom ne restera pas forcément en tête mais les aspects peu ragoutants si.

© Jean-Batiste de PANAFIEU, Amandine LABARRE, Benoît PERROUD et Lucie RIOLAND/ Gulfstream

Les piquants, les morsures, les pinces, les brûlures, les crachas, les glus, sont ainsi présentées comme appâts, mode de locomotion, moyen de se cacher des prédateurs. Le discours est scientifique mais ne parle que d'un tout petit aspect donc pas lourd et le reste est dans les us et coutumes farfelues.
L'arénicole comme mets de choix pour les vampires. La baudroie et sa canne à pêche portable. La mariage de la murène et de la vipère.

"Cet étrange poisson [la lamproie] ne possède pas de nageoires à l'avant du corps. Sa colonne vertébrale cartilagineuse est dépourvue d'arêtes. Autre particularité, elle n'a pas de mâchoires: sa bouche est un simple orifice. La lamproie n'est pas un véritable poisson, mais un vertébré très primitif."
© Jean-Batiste de PANAFIEU, Amandine LABARRE, Benoît PERROUD et Lucie RIOLAND/ Gulfstream
 
© Jean-Batiste de PANAFIEU, Amandine LABARRE, Benoît PERROUD et Lucie RIOLAND/ Gulfstream

Les illustrateurs s'allient pour offrir des représentations presque scientifiques puis des scénettes ou des pages de chapitrage très stylisées. Parfait compromis!

Ce documentaire est un pêle-mêle où nous pouvons piocher gaiement. Par chapitre ou même juste pour un animal. Le texte est court et le propos très imagé et plein d'humour permet vraiment de le lire sans avoir peur d'un jargon scientifique difficile à appréhender.
Parfait pour s'amuser doucement tout en retenant une ou deux choses.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire