mercredi 7 août 2013

Les douze travaux d'Hercule

Les grands classiques sont toujours de nos lectures et les exploits d'Hercule/ Héraclès ont aussi le pouvoir de subjuguer les petits mecs aimant les superhéros et les monstres ou créatures.

© Anne JONAS et Frédéric PILLOT/ Milan jeunesse

"Les douze travaux d'Hercule" adapté par Anne JONAS et illustré par Frédéric PILLOT répond parfaitement à une envie d'aventure tout en présentant quelques trames des stratagèmes des dieux.
Hercule est né des passions de Jupiter pour une mortelle. Ce n'est pas la première fois que le dieu est infidèle envers sa femme la déesse Junon. Mais cette naissance va déclencher chez elle une haine farouche. Elle ne veut pas d'Hercule sur le trône qui lui reviendrait de droit, aucun problème elle permet l'enfantement d'un cousin qui, né avant terme, lui ravira la fonction. Cela ne lui suffit pas, elle veut sa mort. Mais même enfant Hercule sait déjouer les pièges et tue ainsi deux serpents venimeux de son berceau bouclier. Jupiter renforcera encore sa force de demi-dieu en l'allaitant aux seins même de Junon pendant son sommeil.
Hercule vit, devient un enfant surhumain par sa force, apprend avec de nombreux professeurs tous les savoirs mais déjà son agressivité est latente. Sa rage se déclenche une fois, l'exilant encore enfant dans les montagnes. Elle se déclenche une seconde fois déclenchant une guerre et la mort de son père adoptif, Amphitryon.
Mais Hercule s'assagit, tombe amoureux, devient père lui même et découvre la sérénité. Cela ne plait pas à Junon, qui ne pouvant l'atteindre sur sa force ou son intelligence, va déclencher chez lui la folie. Il tuera ses propres enfants. Et pour expier son crime, demandera le conseil des dieux, découvrira son auguste engeance et devra offrir huit ans de sa vie à son cousin né grâce à Junon. Et celui-ci conseillé par la haineuse déesse imposera alors douze travaux au surhomme.
Des combats contre des créatures dévastatrices (Lion de Némé, Hydre de Lerne, Juments de Diomède, Géryon, Cerbèrs, les oiseaux du lac stymphale, le Taureau de Crête) mais aussi des défis contre les dieux (la biche aux sabots d'airain, les pommes du Jardin des Hespérides) ou des stratagèmes (la ceinture d'Hypollité, reine des Amazones, les écuries d'Augias, le sanglier).

©Anne JONAS et Frédéric PILLOT/ Milan jeunesse

Les travaux d'Hercule sont ici très bien présentés: chapitres courts mais détails intenses sur la cruauté des combats ou des créatures, le lecteur en redemandera.
Bien-sûr la majorité du récit s'intéresse à ces défis mais le caractère bouillant du héros est bien présent et les choix des dieux sur son destin aussi.

©Anne JONAS et Frédéric PILLOT/ Milan jeunesse

C'est une belle première approche du mythe avec de très belles illustrations dans le style héroic fantasy classique de Frédéric PILLOT. Elles mettent en avant la musculature, la rage mais aussi les textures des créatures et beaucoup beaucoup d'atmosphère: un clair-obscur, des nuages, de la poussière, de la brume tout cela grâce à l'ajout de pastel.

©Anne JONAS et Frédéric PILLOT/ Milan jeunesse

Nous avons été déstabilisés par l'utilisation des noms de dieux en latin, habitués que nous sommes aux noms grecs mais cela n'a pas d'importance pour le divertissement et rien ne nous empêche de créer la fiche reprenant les deux: Hercule/ Héraclès, Jupiter/ Zeus ou Junon/ Héra par exemple.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire