mardi 3 novembre 2015

Atlas du monde global

Quand vous ouvrez ce genre de livre, vous ne savez pas si le contrat sera complètement rempli. Et bien si. "Atlas du monde global, 100 cartes pour comprendre un monde chaotique" de Pascal BONIFACE et Hubert VEDRINE et cartographié par Jean-Pierre MAGNIER est un summum de connaissances sur le monde.

© Pascal BONIFACE, Hubert VEDRINE et Jean-Pierre MAGNIER/ Armand Colin et Fayard

Le livre présente tour à tour les repères du passé, que cela soit la migration des premiers hominidés, l'Europe et la colonisation, la guerre froide ou l'éclatement du Tiers-monde. Cela donne déjà une bonne base sur les défis géostratégiques. Confirmée aussi par les différentes thèses sur le monde, de "communauté internationale", de "clash des civilisations", "monde unipolaire", "multipolaire" ou "chaotique". Déjà sont en œuvre les différents thèmes de l'optimisme ou du pessimisme: progrès, multiculturalisme, sécurité, marché, circulation des idées mais aussi moins de guerre mais du terrorisme, moins d'impact des grandes puissances face à la communication de masse par internet et la fracture numérique.

© Pascal BONIFACE, Hubert VEDRINE et Jean-Pierre MAGNIER/ Armand Colin et Fayard
Thèse du monde multipolaire

Puis suivent des données économiques, écologiques, de soutien et de conflits. Entre autres, les migrations internationales, les flux commerciaux, le tourisme, la santé, les énergies fossiles, l’état de la faune et de la flore, les langues, les religions, la criminalité et le terrorisme.
Nos idées préconçues ne peuvent que voler en éclats par cette remise constante dans le contexte. Un seul élément n'étant pas suffisant pour comprendre l'immobilité, l'action, l'entraide ou la croissance. Sous nos yeux se font, défont et refont les zones de pouvoir, de droit et non-droit, les contraintes politiques ou géographiques.

Suivent ensuite les états géostratégiques de certains pays et continents associés, le continent américain du Nord mais aussi du Sud, l'Europe, l'Asie et l'Afrique. Principalement les anciennes grandes puissances mais aussi les pays émergents (Mexique, Brésil, Turquie, Inde, Afrique du Sud), un des Dragons asiatiques (Corée du sud). Puis une distinction entre méditerranées, monde arabe et Maghreb. Peu de page tout de même concernent les pays d'Amérique latine ou d'Afrique noire.

© Pascal BONIFACE, Hubert VEDRINE et Jean-Pierre MAGNIER/ Armand Colin et Fayard

Nous sommes obligés à la lecture de sortir de notre point de vue européen ou même de puissance mondiale et de voir qu'il va nous falloir s'investir encore pour prendre une place dans le monde global de manière sereine.
Sont données en page de gauche les informations historiques, les étapes clefs. Sur la page de droite, une planisphère légèrement tordue pour mettre en évidence la part du monde en question. Les cartes sont extrêmement précises et précieuses. Les abréviations, par exemple sur les accords économiques, sont nombreuses et montrent les rapports entre les continents et les pays de manière très concrètes.
Ce livre est à mettre entre toutes les mains, peu à peu, pour comprendre ce qui se joue dans les échanges internationaux, les immobilismes, les peurs.

Merci à l'opération Masse critique de Babélio et aux éditions Armand Colin/ Fayard.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire