lundi 10 juin 2013

Le mystérieux cercle Benedict

Bon, il faut l'avouer, j'ai été attirée par la couverture de Carson ELLIS avant même la quatrième de couverture. Une seule illustration cependant, "Le mystérieux cercle Benedict" de Trenton Lee STEWART avait toutefois de quoi me harponner.


Une annonce parait dans les journaux: "Tu es un enfant? Tu possèdes des aptitudes exceptionnelles? Tu souhaites vivre une expérience unique?". Beaucoup d'enfants se rendent au concours. C'est déjà surprenant: les enfants ne lisent pas les journaux. Et puis les tests sont extrêmement compliqués: beaucoup essayent et seulement 4 sont choisis. Ils entrent dans une équipe d'espions menée par Mr BENEDICT et seront amenés à intégrer une pension pour orphelins tenue par Mr CURTAIN.
Nous suivons Reynie et ses copains Kate, Sticky et Constance. Ils vont devoir déjouer les pièges et mettre à mal un grand projet de contrôle de l'intellect humain.

Il s'agit d'un très bon roman d'aventures. Les épreuves sont à elles-seules de très beaux moments d'originalité où l'intelligence mais aussi la spontanéité, le caractère dégourdi et malicieux des enfants prennent tout leur potentiel. C'est fourmillant et plein de suspens.
Les personnages sont ici les pierres angulaires du roman. Le "Cercle Benedict" est un groupe d'enfants ordinaires et extra-ordinaires. Tout au long de l'aventure, les émotions enfantines, les attitudes et comportements sont au cœur des défis. Les enfants sont ainsi l'argile malléable, le potentiel à venir mais aussi la révolte.
Le lien entre les individus se créé de la solitude à la solidarité, à l'union. Du manque affectif à l'esprit critique.
Le roman parle aussi, d'une certaine façon, de la crise. De celle qui atteint les adultes, crise économique mais aussi démoralisation, déprime. Les médias mais aussi le manque d'esprit critique sont mis au pilori: la manipulation intellectuelle est possible. L'objectif du méchant scientifique CURTAIN est de prendre le pouvoir mais aussi d'atteindre l'homme dans ce qu'il a de plus cher.

Même si la fin m'a un peu déçue, les aventures trépidantes des enfants nous emportent volontiers. Le fantastique est ici doucement dosée et c'est avec plaisir que je suivrais la suite.

D'autres avis, le hérisson ici, ou ici.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire