jeudi 7 décembre 2017

Je me fais offrir des bandes dessinées... pas vous? 2/...

Depuis quelques temps ce sont les romans graphiques qui empiètent sur mon quotidien, avec bonheur.
Voici un second billet de propositions pour adultes. Si jamais vous aviez un doute, je confirme là mes lectures sur le fil du rasoir, pleines de failles, de noirceurs mais aussi d'éblouissements. 
Des merveilles douces pour commencer: (sans ordre de préférence et avant que je fasse des billets à la énième relecture)


"L'encyclopédie des débuts de la terre" et "Les cent nuits de Hero" de Isabel GREENBERG sont des propositions de légendes, de contes, de cosmologie du monde. Un peu de mythologie nordique pour conter le nord puis une sorte de mille et une nuits féministe. Le second apporte une lecture sur ce qui fait l'homme et ses sentiments. L'humanité, création d'une enfant oiseau, attentive, émue. Ces deux propositions ne se suivent pas et peuvent se lire indépendamment l'une de l'autre.
"Lydie" de Jordi LAFEBRE et ZIDROU. Il faut le dire le scénariste Zidrou peut proposer des merveilles de sensibilité. Ici Lydie est le nouveau né de Camille, jeune fille simple d'esprit. Tout le village va accompagner cette jeune femme pour élever cette enfant perdue et revenue. Troublant de finesse, de belles émotions sans mièvrerie. 
"Les beaux étés" des mêmes Jordi LAFEBRE et ZIDROU, trilogie, dévoilent les vacances d'été d'une famille. Une année, une précédente et encore une autre, au fil des pages, de petits riens qui forment de grands bonheurs, des frustrations pouvant pourrir une relation mais surtout un amour inconsidéré des enfants et des joies partagées. Un grand bol de vent frais et de bienveillance après lecture.
"Le Club des divorcés" de Kazuo KAMIMURA en 2 tomes ou une immersion dans le Japon des années 70 en suivant le chemin d'une femme indépendante, divorcée et tenant un club. Elle est la patronne de ce bar d'hôtesses de jour et défilent les hommes attendant de la tendresse et des discussions, avec pourquoi pas un peu d'amour.
"Charlie Chan Hock Chye, une vie dessinée" de Sonny LIEW est une biographie inventée. Un homme de Singapour se raconterait là à travers des croquis, des projets de bandes dessinées, de fausses ou vraies pub. Une enfance, une vocation, une reconnaissance. Mais le tout est inventé, dessous l'histoire d'un pays, sa politique, une atmosphère, un déclaration d'amour pour la bande dessinée. Un hommage culturel.


"Andersen, les Ombres d'un conteur" de Nathalie FERLUT, biographie de l'auteur, mise en profondeur de certains personnages, cette bande dessinée met en avant la frustration de cet homme de n'être pas encore quelqu'un, puis pas reconnu pour toute son œuvre ou toute sa personnalité (et sexualité)
"Amer Béton" de Taiyou MATSUMOTO plonge dans un Japon fantasmé où deux enfants abandonnés, livrés à eux même, règnent. Un peu débrayés, sans peur de l'affrontement, ils effrayent la population. Le plus jeune a toujours la goutte au nez, rit beaucoup. Le plus vieux assure le quotidien, défie les malfrats, même les fameux Yakusa. C'est anguleux, fantaisiste, merveilleux et très violent! Deux âmes presque perdues. 
"Sunny" du même Taiyou MATSUMOTO est une série qui fait 6 tomes pour l'instant. Là tout est douceur et tristesse. Nous suivons un foyer de jeunes enfants au Japon: des orphelins, des laissés de côté par leurs parents. Les tomes se suivent dans une chronologie qui n'a que peu d'importance. Rien ne se passe vraiment, un quotidien fait de repas, de bagarres, d'école, de rixes avec les enfants des quartiers plus riches. Chaque tome s’approche plus près d'un enfant et entraine au cœur de ses émotions, de son attente, de sa frustration, de ses souvenirs. Magnifique sur l'enfance désolée.

Un prochain billet portera sur d'autres coups de cœur ou il faudra, pour certains, avoir le cœur (justement) bien accroché!

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire