vendredi 8 août 2014

Les p'tits philososphes 2

Il n'y a pas d'âge pour commencer à philosopher. Si vous lisez ce média, vous savez déjà que ce thème me tient à coeur. Demain je revois ma vieille amie, pas vieille par l'âge non mais une amie de 20 ans, et surtout je revois ma filleule que je n'ai pas vu depuis... pfiou près de 2 ans. Bah oui je ne suis pas fière surtout que la miss est toute petite encore. Alors pour l'instant, ce ne sont pas encore de grandes conversations téléphoniques, ni de grandes correspondances (même si elle possède déjà des petites cartes un peu longues). Pour l'instant, je lui offre des cadeaux, des jouets et bien-sûr des livres. Voici celui qu'elle recevra donc demain.

© Sophie FURLAUD, Jean-Charles PETTIER et Dorothée de MONFREID: Bayard jeunesse

"Les p'tits philosophes 2" de Sophie FURLAUD, Jean-Charles PETTIER et illustré par Dorothée de MONFREID est le résultat d'un choix éditorial des petits "Pomme d'Api". Dans ce second tome sont ainsi reprises les petits bandes-dessinées sur les thèmes abordés à chaque sortie avec un suivi de réflexion.
Au fil des pages, 18 questions sont présentées. A chacune: 3 pages de BD, une double page de prolongement. Et le fini est convainquant pour cette tranche d'âge (3-6 ans).
- Pourquoi y a-t-il des méchants? - Pourquoi on aime bien rire? - Pourquoi c'est moi qui suis né? - Pourquoi on ne peut pas se promener tout nu? - La mort, ça dure combien de temps? sont des exemples de questions traitées.

© Sophie FURLAUD, Jean-Charles PETTIER et Dorothée de MONFREID: Bayard jeunesse

 Les petites histoires sont celles du quotidien de l'enfant. Mais à chaque fois, l'un des personnages se pose la question tout en proposant avec ses copains des réponses. Une double page offre une parenthèse pour que le lecteur s'arrête et se questionne puis quelques pistes sont offertes et des mots d'enfants, et à nouveau des prises à parti du petit lecteur. Le propos est simple et les réponses sont proposées en quelques lignes claires. Elles permettent une réflexion douce. La jalousie, la naissance, le choix, les idées, la famille, les goûts. Souvent le propos reste à teneur des enfants, de leur quotidien, d'une explication des émotions ou d'une incitation à aller en parler à un adulte. Vous ne trouverez pas là matière à débattre en société. Mais est-ce vraiment ce que l'on attend pour l'âge cible? Vous trouverez juste matière à réfléchir sur le moment avec un autre regard ou à se mettre à la place des autres. C'est déjà pas si mal.

© Sophie FURLAUD, Jean-Charles PETTIER et Dorothée de MONFREID: Bayard jeunesse

A voir donc avec le premier tome!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire