lundi 8 avril 2013

"Ceci est ma tête"


" J'apprends à penser. Docteur Blind dit qu'il faut que je structure ma pensée comme on construit un feu. D’abord on ramasse le bois. On entasse les mots et les connaissances. C'est long mais nécessaire. Petits bois, gros bois, tendre ou cassant. Chaque morceau aura son utilité. La bûche a besoin de la branche, la branche de la brindille, et la brindille ne s’enflammera que si le tas de feuilles mortes a eu le temps de sécher. Ce qui compte, prétend Docteur Blind, ce n'est pas la matière, le mot, la chose ou l'idée, mais l'usage qu'on en fera. Alors avec lui je glane ici et là, des herbes et des paroles."
(extrait de "Les trois vies d'Antoine Anacharsis" d'Alex COUSSEAU, édition Rouergue, j'en parle ici; photographie d'une œuvre de land art de Nils UDO, "Nid")

Aucun commentaire:

Publier un commentaire