samedi 28 juillet 2012

D'autres bibliothèques... et la mer (et les hommes dessus)

Aller dans un autre lieu, habiter une maison qui n'est pas à vous, découvrir avec ravissement que les murs du salon sont remplis de livres... et aussi au rayon enfant.

... nous étions au bord de la mer et les centres d'intérêt des propriétaires était l'océan et les hommes dessus... et Proust. Tous les navigateurs, les explorateurs, les bateaux, la terre vue du ciel, l'intérieur des océans...

Le premier, "Baleines et dauphins, les mammifères marins" de Vassili PAPASTAVROU. Je suis souvent attirée par cette collection faite de magnifiques photos et de focus. J'avais adoré un autre exemplaire l'année dernière, j'en reparle juste après.
Mais souvent, même si les focus sont magnifiques et très alléchants, le reste de la trame me laisse un peu sur ma fin. Il faut piocher ici et là mais la lecture continue n'y est pas évidente.

Ici aucun malaise. La lecture peut toujours être épisodique, aléatoire mais elle est aisée. La structure, les exploits, les déplacements, les modes de communication, de vie et de survie sont alors représentés pour les cétacés mais aussi les pinnipèdes.
Les focus apportent là un éclairage et beaucoup d'autres informations descriptives.
Alors oui, après nous pourrons faire la différence entre cétacés odontocites (à dents), des mysticètes (à fanons), mais aussi repérer parmi les pinipèdes un phoque (oreilles comme un petit trou, les nageoires postérieures ne se replient pas sous le corps, déplacement de chenille) d'une otarie (avec oreilles extérieures, marche à pattes) ou d'un morse (nageoires postérieures pliables sous le corps).
Certaines espèces mystérieuses trouvent aussi une illustration: les narvals (à la défense de licorne), les lamantins et autres siréniens.
Il y a assez d'anecdotes pour attirer même le lecteur peu intéressé par ces bestioles. Et j'ai beaucoup dessiné de schémas descriptifs grâce à celui-ci.



Le second était "Jacques Perrin présente Océans" de Jacques PERRIN, Jacques CLUZAUD, François SARANO et Stéphane DURAND. Le livre reprend le film du même nom. Chapitré par "personnage", il nous dévoile les prises de vue, les objectifs, les conditions du tournage.


En seconde partie, c'est aussi plus technique et la question de comment procéder pour un tel sujet arrive. Nous retrouvons aussi les espèces disparues ou en voie de disparition.
Les baleines, le requin blanc, les sternes, la pieuvre violacée, les iguanes, les morses, les si mystérieux narvals etc...

Nous l'avons survolé malheureusement car le temps nous manquait mais les photographies sont magnifiques, le texte écrit aussi par les plongeurs même donne une texture bien immersive et les questionnements sur une éducation à la mer comme une exploration d'un monde encore méconnu, et pourtant bien plus près que la lune, donne de vraies ouverture de discutions.


Beaucoup de dessins, de moi, de lui, ont suivis.


OCÉANS - BANDE-ANNONCE VF - de Jacques Perrin par baryla 

... lecture sur les hommes navigants, au prochain billet...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire