jeudi 20 mai 2010

Fais (- toi rire, - pas le singe, -pas le clown, -toi peur, -ci fais pas ça)

Christian GUIBBAUD présente une collection de "livres-surprise à taper, embrasser, chatouiller, crier".

© Christian GUIBBAUD/ Milan jeunesse

Christian GUIBBAUD propose des livres à volets, sur chaque double page un personnage complice indique la consigne et montre l'action, la page en face montre le changement opéré après ouverture du volet. Les références aux contes sont nombreuses (les trois petits cochons, le chaperon rouge, la belle au bois dormant, boucle d'or, Ali baba...) et les fous rires, cris et gesticulations garantis. Dans la collection totale les actions se répètent (crier pour faire peur, tendre la main ou le doigt, caresser, gratter, chatouiller, grimacer, dire au revoir) mais les effets diffèrent alors la répétition n'apparait pas et la satisfaction arrive même après la lecture des 5 livres.
Les graphismes simples et ludiques apportent aussi leur touche de fraicheur et les provocations adorées (nous sommes empuantis par l'effluve d'un putois, rouge de voir des fesses d'un macaque, en sursaut de se faire arroser...).

"Fais-toi rire"
met l'accent sur l'effet comique des situations, il lui faire faire rire, être surpris, faire des grimaces, changer les animaux.

"Fais-toi peur" parle des petites frayeurs, des sursauts et montre les méchants (ogre, loup, sorcière, fantôme) sous un jour différent. Il lui est demandé aussi de faire peur.


© Christian GUIBBAUD/ Milan jeunesse

"Fais pas le singe" permet de faire des actes répréhensibles en toute permission (crier, gratter, chatouiller, faire des grimaces).


© Christian GUIBBAUD/ Milan jeunesse

"Fais pas le clown" reprend beaucoup de référence et lui demande de réciter quelques phrases pour déclencher le changement.

"Fais ci fais pas ça" joue sur les contraires, une action implique un changement.


© Christian GUIBBAUD/ Milan jeunesse

Le résultat est une lecture assidue, peu silencieuse, très gaie. Les enfants peuvent ainsi faire la différence pratique et tactile du contact (chatouiller, gratter, frotter, caresser, taper), du niveau sonore (pour faire peur, pour parler) et aussi, par mimétisme et lecture du schéma corporel du complice, comprendre les consignes et agir. Une très belle proposition de théatralisation et de développement de leur confiance en eux.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire